Les conditions sont encore idéales pour devenir propriétaire

Après une année 2016 boostée par des taux d’emprunt historiquement bas et par l’efficacité des aides publiques, les résultats de début 2017 augurent une année encore exceptionnelle pour les acquéreurs.

Le secteur de la construction neuve se porte bien. Selon les estimations du Ministère du Logement publiées le 28 mars, le nombre de permis de construire délivrés a bondi de 14,4%, avec 463 400 unités sur la période de mars 2016 à février 2017. Le nombre de mises en chantier a quant à lui augmenté de 13%, avec 387 000 constructions lancées. Un chiffre qui n’avait pas été atteint depuis septembre 2013.

Le Prêt à Taux Zéro et le dispositif Pinel continuent de porter leurs fruits

La bonne santé du logement neuf s’explique notamment par l’efficacité des aides publiques permettant de rendre la propriété accessible à un plus grand nombre de ménages. « En 2016, le Prêt à taux zéro (PTZ) a connu sa neuvième version, en faisant peau neuve […]. Une excellente nouvelle qui aura permis à près de 100 000 ménages français, dont une grande majorité n’auraient pas eu la possibilité autrement, de concrétiser leur rêve d’accession à la propriété en 2016 », s’est réjoui Philippe Taboret, directeur général adjoint du courtier immobilier Cafpi. Les ménages peuvent encore bénéficier des avantages du Prêt à 0% cette année : le dispositif a été reconduit à l’identique jusqu’au 31 décembre 2017.
Du côté des achats neufs en vue d’une mise en location, les chiffres sont aussi positifs. Plus de 60 000 logements neufs ont pu être acquis en 2016 grâce au dispositif Pinel et la dynamique se poursuit en ce début d’année 2017 : « Investir lorsque les taux sont bas comme c’est encore le cas actuellement permet de diminuer l’effort d’épargne ou de disposer d’une enveloppe de financement plus élevée, ce qui peut permettre de défiscaliser davantage » explique Renaud Cormier, directeur général de la société Theseis spécialisée dans la gestion de patrimoine.

Une hausse modérée des taux de crédit

C’est l’autre bonne nouvelle du début 2017 : les taux de crédit augmentent moins vite que prévu. En mars, la remontée a été très légère selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, avec un taux moyen hors assurance établi à 1,51% contre 1,49% en février, soit le même niveau qu’en juillet 2016.
De plus, l’Observatoire Crédit Logement/CSA indique que les prêts les plus longs ne sont pas davantage affectés : la hausse des taux a été de 19 points de base sur les prêts à 25 ans contre 18 points de base sur les prêts à 15 ans. « Les ménages les plus jeunes ou plus modestes faiblement dotés en apport personnel, ne sont donc pas plus impactés que les autres par la remontée des taux ». Profitez de ces conditions avantageuses et découvrez toute notre offre de logements neufs à Paris et en Île-de-France.