Primo-accédants : 6 conseils pour obtenir votre prêt immobilier au meilleur taux

Vous êtes sur le point d’acheter votre premier appartement neuf à l’aide d’un crédit immobilier ? Voici nos conseils pour préparer au mieux votre dossier et obtenir un emprunt au meilleur taux.

Définir un budget raisonnable

Il est recommandé de ne pas dépasser un taux d’endettement équivalent à 33% de vos revenus. Avant de présenter votre demande de prêt immobilier, évaluez votre capacité d’achat en faisant le point sur vos rentrées d’argent et vos dépenses. Présenter une demande de crédit réaliste est une condition sine qua none pour obtenir une réponse positive de votre banque.

Soigner la gestion de vos finances

Deux paramètres sont pris en compte pour l’obtention de votre emprunt immobilier : le revenu et l’apport. Pour mettre toutes les chances de votre côté, rassurez votre banquier sur votre capacité de remboursement. Evitez au maximum d’être à découvert dans les six mois précédant votre demande de prêt, et essayez de solder vos éventuels crédits à la consommation avant de déposer votre demande.
Si vous le pouvez, présenter un apport personnel vous permettra également de démontrer votre capacité d’épargne et finira de convaincre votre banquier du sérieux de votre dossier. Dans tous les cas, misez sur vos points forts pour présenter le meilleur dossier possible. Mettez en avant votre jeune âge, vos perspectives d’évolution professionnelle, vos revenus complémentaires…

Comparer et/ou faire appel à un courtier

Pour obtenir les meilleures conditions d’emprunt possible, faites jouer la concurrence. Beaucoup d’acheteurs, en particulier chez les primo-accédants, s’adressent uniquement à leur banque historique. Rencontrer d’autres banques, notamment celles spécialisées dans les crédits immobiliers, peut pourtant permettre de faire de grosses économies.
De plus, depuis le 6 février 2017 et l'entrée en vigueur de la mobilité bancaire instaurée par la loi Macron, changer de banque est beaucoup plus simple. Désormais, si vous souhaitez changer de banque, les démarches auprès de votre ancien partenaire bancaire seront réalisées directement par votre nouvelle banque. Et ce gratuitement.
Pour vous aider dans ces démarches et constituer un dossier solide, il est possible de faire appel à un courtier. Celui-ci pourra vous conseiller sur les différents leviers de négociation qui peuvent être activés pour faire baisser le coût de votre emprunt : exonération des frais de dossier, exonération des pénalités de remboursement anticipé, conditions de transférabilité de votre prêt, etc. Penser toutefois à négocier les frais de courtage.

Choisir une délégation d’assurance emprunteur

Votre prêt immobilier s’accompagne obligatoirement d’une assurance emprunteur pour répondre aux éventuels cas d’incapacité de paiement. Votre banque vous proposera un contrat d’assurance groupe à tarif unique, négocié préalablement avec un assureur. Sachez toutefois qu’une autre option s’offre à vous. Depuis la publication de la loi Lagarde au Journal Officiel le 2 juillet 2010, l’Etat autorise la mise en concurrence des contrats d’assurance-crédit par l’emprunteur.
Vous êtes donc en droit de souscrire, au lieu de l’assurance proposée par votre banque, à une délégation d’assurance emprunteur, contrat individuel sélectionné librement par l’emprunteur et soumis à validation de la banque. Pour être accepté, ce contrat doit offrir le même niveau de garantie que l’assurance groupe. Cette option permet de réaliser jusqu’à 60% d’économie sur le coût de l’assurance.
De plus, cette mise en concurrence va maintenant pouvoir s’effectuer pendant toute la durée de votre crédit. Le 08 février 2017, le Parlement a en effet définitivement autorisé la renégociation des contrats d’assurance souscrits par les emprunteurs pendant toute la durée du prêt immobilier. Cette disposition est applicable dans un premier temps aux prêts souscrits à partir de la publication de la loi, et sera élargie à tous les contrats d’assurance en cours d’exécution dès le 1er janvier 2018.

Mettre en avant les avantages de l’immobilier neuf

Exemple d'appartement neuf à Puteaux
Acheter un logement neuf – c’est-à-dire un appartement aux dernières normes, ne nécessitant pas de travaux avant longtemps – est un argument de poids pour convaincre votre partenaire bancaire. Le neuf vous met à l’abri de factures imprévues qui auraient pu venir s’additionner à vos mensualités de remboursement.
L’immobilier neuf se révèle souvent plus économique que l’ancien : il vous permet de bénéficier des frais de notaire réduits (2 à 3% contre 7 à 8% dans l’ancien) et, contrairement à l’immobilier ancien, n’engendre aucun frais d’agence.
Autre avantage de l’immobilier neuf, vous aurez l’assurance de posséder un bien facile à revendre en cas de problèmes financiers.

Profiter du Prêt à Taux Zéro

Pensez aux prêts aidés pour réduire votre facture. Le Prêt à Taux Zéro, complémentaire d’un prêt principal, permet notamment de financer jusqu’à 40% de son achat immobilier sans intérêts ni frais de dossier. Vous ne remboursez que le capital emprunté !
Ce dispositif a fait ses preuves : rendu plus attractif depuis le 1er janvier 2016, le PTZ a rencontré un fort succès tout au long de l’année – 22 500 ménages bénéficiaires en 2016 contre 3 200 en 2015 selon la Société de gestion des financements et de la garantie de l'accession sociale à la propriété (SGFGAS) – et a été prolongé par le gouvernement jusqu’au 31 décembre 2017.

Vous voilà prêt à vous lancer dans la réalisation de votre projet immobilier. Pour obtenir des conseils personnalisés pour l’achat de votre appartement neuf, contactez nos conseillers au 0.811.450.450.

Crédit photo : Andy Dean Photography/Shutterstock.com