Le pouvoir d’achat immobilier en hausse depuis 2008

En 8 ans, le pouvoir d’achat des Européens a augmenté de 29% grâce à la baisse des taux d’intérêt et à la relative stabilité des prix immobiliers. En France, la mensualité d’un crédit pour un même bien immobilier est 22% plus faible qu’en 2008.

La dernière étude du Crédit Foncier sur le niveau historiquement bas des taux d’intérêt est sans appel. Le pouvoir d’achat immobilier s’est amélioré dans chacun des 9 pays européens analysés : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Pologne, Portugal, République tchèque et Royaume-Uni.
La tendance est plus marquée pour la France – presque 30% d’augmentation –, l’Allemagne, l’Espagne et le Portugal, où les baisses des taux de crédit ont été les plus fortes. En France, les taux ont atteint le niveau historique de 1,31% en moyenne en novembre 2016. Le pays bénéficie également d’une très faible augmentation des prix, de seulement 1% depuis 2008.
Si les taux de crédit ont entamé un retour à la hausse fin 2016 – le taux moyen hors assurance est passé de 1,31% en novembre à 1,34% en décembre selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA –, la France reste l’un des pays européens aux taux d’intérêt les plus bas selon le Crédit Foncier : « Cette situation est d’autant plus remarquable que l’essentiel des crédits y sont souscrits avec un taux fixe, contrairement à d’autres pays qui privilégient les taux variables ou taux fixes par période ».
Pour parvenir à ces conclusions, le Crédit Foncier a comparé le coût d’acquisition d’un logement neuf ou ancien financé en totalité en 2008 avec celui d’un logement financé en totalité au premier semestre 2016. Ces résultats ont ensuite été pondérés par l’étude de l’évolution des prix de l’immobilier sur la même période.

Le nombre de crédits accordés en augmentation en 2016

Les acheteurs ont été nombreux à vouloir bénéficier de cette situation favorable. Déjà en hausse en 2015 avec 203 milliards d’euros décaissés, le nombre de crédits immobiliers accordés par les banques devrait battre des records sur l’année 2016.
De janvier à octobre 2016, les banques ont accordé 188,8 milliards d’euros de crédits immobiliers – soit 17 milliards d’euros de plus que sur les 10 premiers mois de l’année 2015 – dont 24 milliards d’euros rien que pour le mois d’octobre. Les chiffres des deux derniers mois de l’année, attendus prochainement, devraient confirmer ce dynamisme.

Les primo-accédants de plus en plus nombreux à acheter dans le neuf

Selon le profil des emprunteurs établi par le courtier en crédit immobilier Cafpi, ce contexte positif profite largement aux primo-accédants. Les personnes réalisant leur premier achat immobilier représentent en effet 48% de la clientèle de Cafpi, soit quasiment un client sur deux.
En décembre 2016, les primo-accédants ont bénéficié d’un montant moyen de crédit en augmentation pour une durée de prêt stable : 197 284 € empruntés sur 234 mois, contre 185 779 € sur 233 mois en novembre.
Grâce aux avantages du Prêt à Taux Zéro, le neuf est de plus en plus privilégié par les primo-accédants. Plus de 21% d’entre eux font le choix de profiter des multiples atouts de l’immobilier neuf : absence de travaux, confort et sécurité, performances énergétiques optimales, logements personnalisables, garanties obligatoires, frais de notaire réduits, exonération de la part communale de la taxe foncière pendant deux ans dans la plupart des communes, TVA réduite dans les zones éligibles...

Découvrez l’ensemble des programmes immobiliers neufs d’Emerige à Paris et en Ile-de-France.