Comment financer l’achat d’un appartement neuf en VEFA

Lors d’un achat immobilier, le financement est un élément central. En fonction de votre situation, vous pouvez choisir de payer votre appartement neuf acheté en VEFA via un apport personnel, la revente d’un bien immobilier ou encore via un crédit auprès d’une banque. Certaines aides de l’Etat sont aussi disponibles, sous conditions, pour concrétiser votre projet d’achat immobilier. Petit tour d’horizon des différentes solutions de financement qui s’offrent à vous.

Financer l'achat d'un appartement neuf en VEFA
Lorsqu’on projette d’acheter un appartement neuf sur plan, la question du financement se pose rapidement : quelles sont les solutions que vous avez à portée de main ? Avez-vous un apport personnel à disposition ? Pouvez-vous contracter un prêt, et si oui, de combien ? Êtes-vous éligible à une aide à l’achat prévue par l’État, comme le Prêt à Taux Zéro ? Nous décortiquons avec vous toutes les possibilités de financement pour l’achat de votre futur appartement neuf sur plan.

Apport personnel, prêt, revente d’un bien... Quels sont les moyens pour financer l’achat d’un appartement neuf ?

Lors d’un achat immobilier, qu’il s’agisse d’un bien recherché dans l’ancien ou dans un programme neuf, le financement du futur logement est une question à se poser dès le début des recherches, afin de les orienter au mieux. De ce fait, vous devez, en premier lieu, faire un point sur les différentes possibilités de paiement que vous pouvez avoir pour acquérir votre logement neuf en VEFA.
  • L’apport personnel : Celui-ci correspond à la somme d’argent dont vous disposez pour financer l’achat de votre bien immobilier neuf avant l’obtention de son financement. L’apport personnel peut être le résultat d’une épargne, d’un placement, de la vente d’un bien ou encore d’une donation ou un héritage. Dans l’immobilier neuf, la plupart des professionnels vous diront qu’il faut que l’apport personnel couvre au moins les frais de notaire. Sachant que dans le neuf, ceux-ci ne représentent que 2 à 3 % du prix total du bien vs environ 8% dans l’immobilier ancien.
  • Le prêt « classique » : celui est contracté auprès d’une banque, que vous démarchez de votre côté, en prenant rendez-vous avec une ou plusieurs agences ou en passant par un courtier en crédit immobilier. La banque vous proposera un taux d'intérêt qui tiendra compte de votre situation financière, de la durée d’emprunt, de votre projet d’achat immobilier, et de votre apport personnel. Il financera tout ou partie de votre achat, du déblocage des premiers fonds prévus pour le démarrage des travaux, jusqu’au financement des dernières sommes pour débloquer la livraison de votre logement neuf acheté en VEFA.
  • La revente d’un bien immobilier : si vous êtes déjà propriétaire, une solution de financement possible est également la revente d’un de vos biens immobiliers. Cependant, ce qui peut être compliqué, c’est de faire coïncider la revente du bien avec le début du prêt pour acheter le nouveau bien immobilier. C’est là où un prêt-relais peut être une solution.
  • Le prêt-relais : justement, est un emprunt à court terme (un à deux ans), qui vous permet d’obtenir une avance pour financer l’achat de votre futur appartement neuf sans attendre la revente de votre bien actuel. Côté montant, les établissements bancaires prêtent généralement entre 50 et 70% de la valeur estimée du bien à la revente.
  • Le prêt achat-revente : alternative au prêt-relais, il est proposé par certaines banques depuis peu. Ce type de prêt peut-être plus avantageux qu’un prêt relais classique. L’idée est de faire racheter votre prêt immobilier en cours par un établissement qui proposera un nouveau crédit intégrant les mensualités restantes dues pour l’ancien crédit et le financement nécessaire au nouveau bien. Une seule ligne de crédit, à un taux d’intérêt unique.

PTZ, PAS, PAL, PEL : pensez aussi aux aides à l’achat immobilier !

Si vous êtes primo-accédants certaines aides de l’Etat telles que le Prêt à Taux Zéro, le Prêt d’Accession Sociale ou encore le Prêt Action Logement (ex 1 % Logement) peuvent vous aider à concrétiser votre projet d’achat immobilier neuf.
  • Le Prêt à Taux Zéro (ou PTZ) : permettra aux primo-accédants ou à ceux qui ne sont pas propriétaires de leur résidence principale depuis au moins 2 ans, de contracter un crédit à un taux de 0 % pour financer jusqu’à 40 % du logement neuf visé. Il est à compléter avec un crédit classique et/ou un apport. Il est soumis à des conditions de ressources et ne concerne donc pas tous les ménages.
  • Le Prêt Action Logement : ancien « 1 % logement », permet d’emprunter jusqu’à 40 000 € sous certaines conditions. Ce prêt s’adresse aux salariés d’une entreprise du secteur privé non agricole, employant au moins 10 salariés. Pour en savoir plus rendez-vous sur le site ActionLogement.fr
  • Le Prêt d’Accession Sociale : C’est un prêt immobilier accordé aux personnes ayant des revenus modestes pour financer l’achat d’un appartement en résidence principale ou la réalisation de certains travaux. Ce prêt peut financer 100 % du coût de votre projet d’achat sur plan, hors frais d’agence et frais de notaire. Il est accordé sous conditions de ressources. Découvrir les conditions sur le site service-public.fr
  • Le prêt épargne logement : il est accordé après une phase d'épargne sur un compte d'épargne logement (CEL) ou un plan d'épargne logement (PEL). Le montant de ce prêt dépend de vos droits à prêt, c'est-à-dire du montant des intérêts obtenus sur le PEL (ou CEL). La durée du prêt peut être de 2 à 15 ans pour un montant maximum de 92 000€. Découvrir les conditions sur le site service-public.fr
Bon à savoir : Certaines villes ou régions ont mis en place des aides spécifiques, n’hésitez pas à consulter le site de l’ANIL ou à contacter votre mairie pour les découvrir. Vous êtes intéressés par l’achat d’un bien immobilier neuf en VEFA ? Retrouvez tous nos programmes immobiliers neufs Emerige disponibles à l’achat sur plan dans le Grand Paris

Article publié le 20/08/2021