Réinventer Paris II : Emerige, heureux lauréat du concours pour ses projets innovants Aérog'Art et la Fabrique des Arts 3.0

Sites Invalides (7e) et Ateliers des Beaux-Arts (3e)

À l’issue du concours « Réinventer Paris II » portant sur les espaces souterrains de Paris, Anne Hidalgo et Jean-Louis Missika ont dévoilé les résultats ce jour au Pavillon de l’Arsenal. Emerige est heureux d’être lauréat avec les deux projets qu’il a imaginés pour les sites emblématiques de l’esplanade des Invalides et des ateliers des Beaux-Arts, situés dans les secteurs PSMV de Paris. Conçus avec des équipes pluridisciplinaires de talent, ces programmes se distinguent à la fois par leur vocation culturelle innovante et leur destination multi-publics, contribuant à répondre de façon attractive aux enjeux d’une ville ouverte et généreuse. Après « Réinventer Paris » qui avait distingué notamment le projet « Morland Mixité Capitale », Emerige se félicite de pouvoir contribuer une nouvelle fois à fabriquer Paris.

Aérog'Art sur le site de l'Esplanade des Invalides : une invitation au(x) voyage(s)

Emerige et ses partenaires Nexity et SemPariSeine ont imaginé, avec Dominique Perrault Architectes, Pierre Antoine Gatier (architecte en Chef des Monuments Historiques) et le paysagiste Louis Benech, une nouvelle vie pour l’esplanade des Invalides dont l’aérogare est le dernier témoin de l’Exposition Universelle de 1900.Bien plus qu’un bâtiment, Aérog’Art est un projet urbain qui s’attache à reconnecter le dessus et le dessous, la ville et ses sous-sols, hier et aujourd’hui. Le projet de réhabilitation prévoit de créer un pôle attractif pour les Parisiens et les touristes du monde entier tourné vers l’idée du voyage, comme un clin d’œil à la destination originelle de cette aérogare qui desservait Brest, Granville et Angers. Ce nouveau voyage expérienciel à la croisée de l’art, de l’artisanat et de la gastronomie sera accessible à tous.Le projet comprend :
  • une grande galerie des métiers d’art de 4 315 m2 au sein du bâtiment émergé de l’esplanade, véritable vitrine de l’excellence française sur 3 étages (R-1>R+1) ;
  • le premier musée de France dédié aux enfants de 6-12 ans incluant des salles de jeux et des activités ludopédagogiques ;
  • une grande halle alimentaire et écoresponsable (MIAM) qui a vocation à devenir un haut lieu des goûters parisiens ;
  • ou encore un place publique de 1200 m2, lieu de rencontre de tous les publics.
Le restaurant Chez Françoise, rendez-vous incontournable de nombreux habitués du quartier, sera quant à lui préservé et valorisé dans ce nouveau contexte urbain.Au total, ce sont 5 971 m2 qui seront aménagés en sous-sol et 4 315 m2 en surface.L’architecture, légère et vaporeuse, préservera l’existant en restaurant façades, voûtes, verrières, menuiseries en bois monumental et ornements exceptionnels. La conception de ce nuage architectural, constitué à partir de structures métalliques, se veut résiliente et réversible en permettant une transformation des aménagements et une évolution des programmes et des usages avec notre temps.

La Fabrique des Arts 3.0 sur le site des ateliers des Beaux-Arts : offrir une maison à la création

La réhabilitation de l’ancien Hôtel de la marquise de Sévigné s’effectuera sous la direction de Biecher Architectes, associé à l’Architecte en Chef des Monuments Historiques 2BDM, dans le plus grand respect du caractère patrimonial du site et du développement durable.La Fabrique des Arts 3.0 a pour objet d’offrir à Paris un nouveau lieu dédié à la création et la fabrication artistique à l’ère du numérique, projetant le site des ateliers des Beaux-Arts de la Ville de Paris dans le monde des nouvelles technologies et du faire-ensemble. Cette programmation a été conçue par MAKE ICI, dirigé par Nicolas Bard, et Scintillo, représenté par Steven Hearn. Ce projet de 1 212 m2 proposera un écosystème inédit destiné à accueillir l’ensemble des publics concernés par la conception et la fabrication d’œuvres d’art à Paris : artistes, galeries, entreprises et grand public.Une cinquantaine d’artistes résidents pourront bénéficier des espaces de travail, des ateliers de conception et de fabrication (assemblage, captation, réalité virtuelle) ou encore d’une ferme d’imprimante 3D installée dans les sous-sols rendus accessibles. Les entreprises invitées pourront utiliser des salles de séminaires et former leur équipe aux outils disponibles dans les différents ateliers.Inscrit dans le quartier attractif et fréquenté du Marais, la Fabrique des Arts 3.0 offrira également des espaces ouverts à tous : cantine, galerie d’exposition et un nouveau jardin de 500 m².